"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

 4.284 - La casetta donata da Salomon. Quattro apostoli resteranno in Giudea.

 3.283 - The Mission of Four Apostles in Judaea.

 3.284 - La casita donada por Salomón. Cuatro apóstoles se quedarán en Judea.

 5.327 - Die Mission der vier Apostel in Judäa.



Itinéraire qui va être suivi.


Jeudi 12 octobre 28
(6 Marhechwân ou  Boul 3789)
Béthanie.


       Vers l'index des thématiques

 Le "moi" ne se vend pas à prix d'argent.

Itinéraire de remontée vers la Galilée.


            I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Resume.gif

- Jésus fait l'éloge de Salomon le passeur .................... 412

- Et donne un avertissement discret à Judas ............ 413


- Judas ira en Judée avec trois autres............................ 413

- L'apôtre n'est pas content, mais doit obéir ............ 414

 

 

Accueil >> Plan du site >> Sommaire du Tome 4


Tome 4, chapitre 148.

284.
La mission des quatre apôtres en Judée.


 

Vision du dimanche 23 septembre 1945

412> Jésus revient avec les apôtres d'une tournée apostolique dans les environs de Béthanie. La tournée a dû être brève car ils n'ont même pas les sacs pour les provisions. Ils parlent entre eux. Ils disent : "Il a eu une bonne idée Salomon, le passeur, n'est-ce pas, Maître ?"

"Oui, une bonne idée
[1]."        

Naturellement
l'Iscariote  n'est pas de l'avis des autres : "Moi, je ne vois pas grand-chose de bon en cela. Il a donné ce qui à lui, disciple ne servait plus. Il n'y a pas de quoi le vanter..."

"Une maison est toujours utile" dit avec sérieux
le Zélote.     

"Si elle était comme la tienne. Mais, qu'est-ce que c'est ? Une bicoque malsaine."     

Haut de page           

413> "C'est tout ce qu'a Salomon" réplique le Zélote. "Et comme lui y a vieilli sans infirmité nous pourrons y séjourner, nous, de temps à autre. Qu'est-ce que tu veux ? Toutes les maisons comme celles de Lazare ?" ajoute Pierre.    

"Moi, je ne veux rien. Je ne vois pas la nécessité de ce cadeau. Quand on est à cet endroit, on peut être aussi à Jéricho. Il n'y a que quelques stades entre les deux. Et pour des gens comme nous, qui ressemblons à des persécutés, obligés de toujours marcher, qu'est-ce que c'est que quelques stades ?"  

Jésus intervient avant que la patience des autres ne soit à bout comme le montrent des signes déjà clairs. "Salomon, proportionnellement à ce qu'il possède, a donné plus que tous. Car il a tout donné. Il l'a donné par amour. Il l'a donnée, cette maison, pour nous procurer un abri en cas de pluie qui nous bloque dans cette région peu hospitalière, ou de crue, ou surtout dans le cas où la malveillance des juifs devient si forte qu'elle nous conseille de mettre le fleuve entre eux et nous. Ceci dit pour le don. Qu'un disciple, humble et peu cultivé, mais si fidèle et si plein de bonne volonté, ait su arriver à cette générosité qui manifeste en lui la volonté évidente d'être pour toujours mon disciple, cela me procure une grande joie. En vérité, je vois que de nombreux disciples, avec le peu d'instruction qu'ils ont reçus de Moi, vous ont surpassés, vous qui avez tant reçu. Vous ne savez pas me sacrifier, toi spécialement, même ce qui ne coûte rien : le jugement personnel. Le tien tu le conserves dur, résistant à tout changement."     

"Tu dis que la lutte contre soi-même c'est ce qui coûte le plus..."      

 "Et tu veux, avec cela, me dire que je me trompe en disant qu'elle ne coûte rien. Est-ce vrai ? Mais tu as bien compris ce que je veux dire ! Pour l'homme, et en vérité tu es vraiment un homme, n'a de valeur que ce qui est objet de commerce. Le "moi" ne se vend pas à prix d'argent, À moins... à moins de se vendre à quelqu'un en espérant en tirer profit. Un trafic semblable à celui que l'âme pratique avec Satan et même plus vaste. Parce que, en plus de l'âme, il embrasse aussi la pensée, ou le jugement, ou la liberté de l'homme. Appelle-la comme bon te semble. Il y a aussi de ces malheureux... Mais pour le moment ne pensons pas à eux. J'ai louangé Salomon parce que je vois tout ce qu'il y a de bon dans son acte. Et cela suffit."       

Il se produit un silence, et puis Jésus recommence à parler : "Dans quelques jours
Hermastée sera en mesure de marcher sans difficulté[2]. Et Moi, je reviendrai en Galilée. Cependant vous ne viendrez pas tous avec Moi. Une partie restera en Judée pour remonter avec les disciples juifs, de façon à être tous unis pour la fête des Lumières."           

Haut de page           

414> "Si longtemps ? Hélas ! À qui jamais cela reviendra-t-il ?" disent entre eux les apôtres.

Jésus entend la discussion et répond : "Cela reviendra à Judas de Simon, à Thomas, à Barthélemy et à Philippe. Mais je n'ai pas dit de rester en Judée jusqu'à la fête des Lumières. Je veux au contraire que vous rassembliez ou avisiez les disciples d'être ici pour la fête des Lumières. Par conséquent, maintenant vous irez, les chercherez, les rassemblerez et les aviserez. Entre temps vous les contrôlerez et les aiderez et puis vous viendrez derrière Moi, en amenant avec vous ceux que vous aurez trouvés, en répandant pour les autres la nouvelle de venir. Désormais nous avons des amis dans les principales régions de la Judée. Ils nous feront le plaisir d'aviser les disciples.
 En remontant la Galilée, le long de l'autre rive du Jourdain, en vous souvenant que je passerai par Gerasa, Bozra, Arbèle jusqu'à Aëra, rassemblez aussi ceux qui à mon passage n'auront pas osé s'avancer pour demander l'instruction ou le miracle, mais souffriront ensuite de ne pas l'avoir fait. Vous me les amènerez. Je resterai à Aëra jusqu'à votre arrivée."   

"Alors ce serait bien d'y aller tout de suite" dit l'Iscariote.      

"Non, vous partirez le soir d'avant mon départ en allant chez
Jonas à Gethsémani jusqu'au jour suivant et puis vous partirez pour la Judée. Ainsi tu verras ta mère et tu lui viendras en aide en cette période de travaux agricoles."  

"Désormais, depuis des années, elle a appris à se tirer d'affaire seule."        

"Oh! tu ne te souviens pas que l'année passée tu lui étais indispensable pour les vendanges ?" demande Pierre quelque peu sournois.           

Judas devient plus rouge qu'un coquelicot, laid dans sa colère et sa honte. Mais Jésus prévient toute riposte en parlant, Lui : "Un fils est toujours pour sa mère aide et réconfort. Ensuite, jusqu'à la Pâque, et après la Pâque, elle ne te verra plus, Par conséquent va, et fais ce que je te dis."           

Judas ne réplique pas à Pierre, mais reporte son dépit sur Jésus : "Maître, sais-tu ce que je dois te dire ? J'ai l'impression que tu veux te débarrasser de moi, pour le moins m'éloigner, parce que tu me soupçonnes, parce que tu me crois injustement coupable de quelque chose, parce que tu manqués de charité envers moi, parce que..."

415> "Judas ! C'est assez ! Je pourrais te dire tant de paroles. Je te dis seulement : "Obéis" Jésus est majestueux en le disant. Grand, l’œil étincelant et le visage sévère... Il fait trembler. Judas même tremble. Il se met derrière tous les autres, pendant que Jésus se met seul en tête. Entre l'un et l'autre, le groupe des apôtres devenus muets. 

Haut de page           

 



[1] Il vient de donner à Jésus la maison qu'il avait près de Béthanie du Jourdain (Bethabara), là où le Baptiste baptisait. Il passait gratuitement ceux qui venaient l'entendre.

[2] Disciple d'origine philistine, Il vient d'être circoncis sur pression de Judas qui a informé le Temple de sa présence parmi les disciples. Cf. Chapitre 146.