I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

"L'Évangile tel qu'il m'a été révélé"
de Maria Valtorta

© Centro Editoriale Valtortiano

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous ?

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

        I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\italiano.gif 1.15 - A conclusione del Prevangelo.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\English.gif 1.15 – Conclusion to the Pre-Gospel.


                                         Vers l'index des thématiques

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Conclusions du Protévangile.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Conception de Joseph de son rôle d’époux et de mari.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Le rôle rédempteur de Maria Valtorta.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BaliseBleue.gif Le "Cadeau" de Marie à Maria Valtorta.


Accueil >> Plan du site >> Sommaire du Tome 1

Ancienne édition : Tome 1, chapitre 22.
Nouvelle édition : Tome 1, chapitre 15.

15
En guise de conclusion au Protévangile
[1].


Vision du samedi 16 septembre 1944.

97> Jésus dit :     

"Le cycle est terminé, et avec lui, si doux et si suave, ton Jésus t'a portée sans secousses hors du tumulte de ces jours. Comme un petit enfant revêtu d'une douce laine et posé sur des coussins moelleux, tu as été plongée dans ces visions bienheureuses pour ne pas ressentir, terrorisée, la férocité des hommes qui se haïssent, au lieu de s'aimer. Tu ne pourrais plus supporter certaines choses et je ne veux pas que tu en meures, parce que j'ai soin de mon "porte-voix". Elle va cesser, dans le monde, la cause pour laquelle les victimes ont été torturées par tous les désespoirs. Pour toi aussi, Marie, va cesser le temps de souffrir terriblement pour trop de raisons qui violentent tes sentiments personnels. Tu ne cesseras pas de souffrir : tu es victime. Mais une partie de tes souffrances : celle-là va cesser. Puis viendra le jour où je dirai comme à Marie de Magdala mourante : "Repose-toi. Il est temps pour toi de reposer. Donne-moi tes épines. Il est temps de roses. Repose-toi et attends. Je te bénis, bénie". 

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Je t'ai dit cela et c'était une promesse et tu ne l'as pas comprise au moment où arrivait le temps où tu serais plongée, roulée, enchaînée, couverte par les épines, dans la plus profonde obscurité... Cela je te le répète maintenant avec une joie telle que seul l'amour que je suis peut éprouver quand il peut faire cesser une douleur pour son aimée. Cela, je te le dis maintenant le temps du sacrifice cesse. Et Moi, qui sais, je te le dis pour le monde qui ne sait pas, pour l'Italie, pour Viareggio; pour ce petit pays, où tu m'as apporté - médite le sens de ces paroles - le merci réservé aux holocaustes pour leur sacrifice. Quand je t'ai montré Cécile, vierge-épouse, je t'ai dit qu'elle était imprégnée de mes parfums et qu'à leur odeur elle a entraîné mari, beau-frère, serviteurs, parentes, amis. Tu as fait sans le savoir, mais Moi je te le dis, Moi qui sait, le rôle de Cécile dans ce monde devenu fou. Tu es toute remplie de Moi, de ma parole; tu as porté mes désirs parmi les personnes et les meilleurs ont compris et après toi, victime, beaucoup et beaucoup en sont sorties et, si ce n'est pas la ruine complète de ta patrie et des lieux qui te sont les plus chers, c'est parce que beaucoup d'hosties ont été consumées à la suite de ton exemple et de ton activité. Merci, bénie. Mais continue encore. J'ai grand besoin de sauver la terre, de racheter la terre. Vous, les victimes, vous êtes le prix du rachat.        

98> La Sagesse qui a instruit les saints et t'instruit par un enseignement direct, t'élève toujours plus à l'intelligence de la Science de vie et à sa pratique. Dresse, toi aussi ta petite tente près de la maison du Seigneur. Enfonce aussi les pieux de ta tente dans la demeure de la Sagesse et reste-y sans jamais en sortir. Tu reposeras sous la protection du Seigneur qui t'aime, comme un oiseau au milieu des branches fleuries et Il te mettra à l'abri de toutes intempéries spirituelles et tu seras dans la lumière de la gloire de Dieu d'où descendront pour toi des paroles de paix et de vérité. Va en paix. Je te bénis, bénie."      

Tout de suite après Marie dit :

        I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\TableMatieres.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Precedent.gif
  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Suivant.gif

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "À Marie, le cadeau de la Maman pour sa fête. Une chaîne de cadeaux. Et s'il y a parmi eux quelque épine, ne t'en plains pas au Seigneur qui t'a aimée comme il en a aimé bien peu. Je t'avais dit, au début : "Écris sur moi, Toute peine trouvera sa consolation." Tu as vu que c'était vrai. Ce cadeau t'était réservé pour ce temps de troubles. Nous n'avons pas seulement soin de l'esprit, mais nous savons nous préoccuper aussi de la matière qui n'est pas reine, mais servante utile pour l'esprit, pour lui permettre d'accomplir sa mission. Sois reconnaissante au Très-Haut qui, pour toi, est vraiment Père, même au sens affectueusement humain et qui te berce en de suaves extases, pour te cacher ce qui t'épouvanterait. Aime-moi toujours plus. Je t'ai portée avec moi dans le secret de mes premières années, Maintenant tu sais tout de la Maman. Aime-moi comme fille et sœur dans ta destinée de victime, Et aime Dieu le Père, Dieu le Fils, Dieu l'Esprit Saint en perfection d'amour. Que la bénédiction du Père, du Fils et de l'Esprit Saint passe par mes mains, qu'elle prenne le parfum de mon maternel amour pour toi, et sur toi elle descende et repose. Sois surnaturellement heureuse."       

Haut de page.       

Fiche mise à jour le 31/12/2018.

 



[1] Voir la définition du Protévangile.