I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\MV15ANS.gif

L'œuvre de Maria Valtorta
© Centro Editoriale Valtortiano.

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous ?

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroductionGaucheT.gif
Retour à l'index des thématiques.

Accueil >> Plan du Site >> Index des thématiques

Traduction automatique de cette fiche :
 -  -  -    

L’Immaculée conception de Marie.
voir aussi Vierge Marie.

L’immaculée conception et l’œuvre de Maria Valtorta.

La Vierge Marie est ornée de multiples titres de gloire. Leur étude forme la mariologie. Cette fiche ne résume qu’un de ces nombreux aspects : la conception de Marie exempte de la faute originelle. 

Le terme "immaculée", s’applique à sa naissance, mais aussi à sa chair virginale comme à son cœur souvent associé au cœur sacré de son fils.  

Dans cet article, nous nous concentrerons sur le premier aspect, celui de sa naissance intimement liée à sa maternité. Pour exposer cela, nous emprunterons les réflexions inédites d’un théologien, mort récemment (2017), avant d’aborder les éléments propres à Maria Valtorta.

 Ève mère des vivants, Marie mère du Vivant.          
Haut de page.          

Dans le dessein de Dieu, la maternité est la source de l’humanité : Ève mère de tous les vivants.            

De même la régénération de l’Humanité dans l’abolition du péché se fonde sur la maternité parfaite de Marie.       

Toute l’histoire du Salut se résume en ces deux titres :      

- Ève, mère des vivants,    
- Marie, mère du Vivant.  

Le Christ, Dieu fait homme, fut étranger au péché par sa nature divine et par sa Mère exempte de toutes traces du péché.        

Pie IX va jusqu'à dire, dans l’introduction de son encyclique proclamant le dogme de l’Immaculée conception
[1], que Dieu :

La combla, bien plus que tous les esprits angéliques, bien plus que tous les saints, de l'abondance de toutes les grâces célestes, et l'enrichit avec une profusion merveilleuse, afin qu'elle fût toujours sans aucune tache, entièrement exempte de l'esclavage du péché, toute belle, toute parfaite et dans une telle plénitude d'innocence et de sainteté qu'on ne peut, audessous de Dieu, en concevoir une plus grande, et que nulle autre pensée que celle de Dieu même ne peut en mesurer la grandeur.

Déjà, au IVème siècle, saint Ambroise de Milan (340-397) proclamait Marie exempte de toute souillure du péché : «exempte, par la Grâce, de toute tâche du péché[2]». 

Ainsi, dans le Christ et en Marie, sa source, non seulement tout péché est aboli mais toutes traces de péché. Ce qui semble être indiqué dans l’intention porteuse de la définition donnée par Pie IX : Marie est exempte non seulement de la malice du péché, mais de toutes traces de penchants qui portent au péché.        

Cette expression remarquable est bien intentionnelle de la part du Pape qui a porté l’expression du dogme jusqu’à ce point, jusqu’à cette limite. Comme le pape avait exprimé, par un mot capital, que Marie n’avait pas été purifiée, mais exempte de tout péché, il semble avoir voulu préciser aussi qu’elle était préservée non seulement de toutes intentions mauvaises ou penchants au péché, mais aussi du mouvement originel qui conduit au péché, donc en termes théologiques de la concupiscence, c’est-à-dire du déséquilibre de la nature blessée qui la porte au péché.

Au sens étymologique, dit le Catéchisme de l’Église catholique[3], la "concupiscence" peut désigner toute forme véhémente de désir humain. La théologie chrétienne lui a donné le sens particulier du mouvement de l’appétit sensible qui contrarie l’œuvre de la raison humaine. L’Apôtre Saint Paul l’identifie à la révolte que la "chair" mène contre "l'esprit"[4]. Elle vient de la désobéissance du premier péché[5]. Elle dérègle les facultés morales de l’homme et, sans être une faute en elle-même, incline ce dernier à commettre des péchés. Saint Jean distingue trois espèces de convoitise ou de concupiscence : la convoitise de la chair, la convoitise des yeux et l’orgueil de la vie[6].

Elle se trouve donc dans une pureté absolue. Elle est exempte de toutes tendances ou faiblesses conduisant au péché.

Alexandre VII (1655-1667), au XVIIe siècle, définissait l’Immaculée conception de Marie
[7] dans des termes repris plus tard dans l’encyclique de Pie IX :

Ancienne est la piété des fidèles du Christ à l'égard de la bienheureuse Vierge Marie sa mère, qui pensent que son âme, au premier instant de sa création et de son infusion dans le corps, a été, par une grâce et une faveur spéciales de Dieu, en considération des mérites de Jésus Christ son fils, Rédempteur du genre humain, pleinement préservée intacte de la tâche du péché originel, et qui, dans cet esprit, honorent et célèbrent solennellement la fête de sa conception (le 8 décembre).

Il concluait au maintien de cette dévotion contre ses détracteurs.           

L’expression du pape Pie IX ("exempte") indique bien qu’il veut écarter de Marie, non seulement le péché originel, ce qui est l’objet premier de la définition du dogme, mais aussi, secondairement, toutes tendances au péché, tout déséquilibre selon le terme barbare "concupiscence" qui signifie cette désorientation et cette fragilité des repères vers le bien.       

On retrouve ce problème dans un autre concept et une autre perspective utilisées dans les discussions théologiques subtiles sur le problème : Marie a-t-elle été exempte de tout péché, mais aussi de toutes tendances au péché ?         

Certains théologiens ont voulu pousser plus loin la discussion en se demandant si Marie avait été exempte de toutes influences du péché non seulement prochaines, mais lointaines, donc radicalement.          

L’intention même du dogme semble confirmée par la violente répulsion du Démon devant la Vierge étrangère au péché, exempte de toutes traces ou tendances de Marie au péché.     

Ève, mère des vivants n'est pas un simple parallélisme avec Marie mère du Vivant.          

La maternité d’Ève n’a pas de terme, sauf cataclysme final, puisque c’est par la rencontre de l’homme et de la femme que la race humaine continue indéfiniment. Mais il y a une différence bien plus grande entre la maternité originelle d’où découle la perpétuation de la famille humaine et Marie, mère du Vivant.     

Si la maternité, au point de départ de la race humaine, perpétue l’humanité par l’enchainement indéfini des générations, celle de Marie, mère du Vivant, programme au contraire un terme régénérateur. Pour Marie, après la régénération du Christ, il n’y aura pas d’autre naissance ni régénération, car cette régénération est parfaite.        

Jésus, fils de Marie, n’épousera aucune femme
[8]. Il sera le terme réparateur du péché qui avait créé la rupture entre l’Homme et Dieu : le péché originel.           

Le Christ assuma l’incarnation pour réparer, en sa personne divine, le péché originel avec tous les péchés qui ont suivi selon une amplification proportionnelle à l’expansion de l’Humanité.

L’Humanité est engagée dans un cycle de péché auquel nul n’échappe sinon le Christ, qui est Dieu, et la Vierge Marie, exempte de tout penchant pour les tentations.   

La Vierge Marie a coopéré à sa Passion par sa compassion totale : présente au pied de la Croix, elle partageait les horribles souffrances de son fils, incarné pour souffrir librement, en sa chair d’homme, donc en sa personne, la conséquence ultime du péché.

 C’est maintenant, l’heure de Marie.      
Haut de page.          

Cette conception immaculée en vue de la maternité divine du Rédempteur, éclaire l’histoire.    

Dans «
La Vierge des derniers temps», nous avons tenté d’exposer comment les dictées de Jésus confiées à Maria Valtorta actualisaient la prophétie de saint Louis-Marie Grignion de Montfort, en parfaite convergence avec d’autres mystiques contemporains.      

Cette prophétie liait les mérites de la maternité divine, et donc de l’immaculée conception qui la conditionne, avec les derniers temps.
Dans son Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, il établissait ce parallèle :

C’est par Marie que le salut du monde a commencé, et c’est par Marie qu’il doit être consommé[9] […] Marie produira conséquemment les plus grandes choses qui seront dans les derniers temps. La formation et l’éducation des grands saints, qui seront sur la fin du monde, lui est réservée[10].

Comme en écho, Maximilien Kolbe, apôtre de l’Immaculée conception, annonce dans ses Écrits spirituels :

Les Temps Modernes sont dominés par Satan et le seront encore plus dans l'avenir. Le combat contre l'Enfer ne peut être mené par les hommes, même les plus intelligents. Seule l'Immaculée a reçu de Dieu la promesse de la victoire sur le Démon.

Maria Valtorta affirme clairement la manifestation de cette Vierge dans notre époque : «C’est maintenant l’heure de Marie» lui dicte l’Esprit saint[11].

Dans "l'Évangile tel qu'il m'a été révélé".       
Haut de page.          


Moteur de recherche de la Fondazione Maria Valtorta cev onlus.

 

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "La Sans-Tache ne fut jamais privée du souvenir de Dieu" 1.6  

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Naissance de la Vierge Marie 1.7       

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif "Son âme apparaît belle et intacte comme quand Dieu la pensa" 1.8   

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Vous pouvez bien comprendre comment Dieu ne pouvait résider là où Satan avait posé son signe ineffaçable. La Puissance travailla donc pour faire son futur tabernacle immaculé. Et par deux justes, d'âge avancé et contre les règles habituelles de la procréation, fut conçue Celle sur laquelle il n'y a aucune tache. [...] Avec un cri de joie, lui l'Annonciateur qui déjà connaissait le chemin de la terre, parce qu'il était descendu pour parler au Prophètes, recueillit du Feu Divin l'étincelle immaculée qui était l'âme de l'Enfant Éternelle, et l'enfermant dans un cercle de flammes angéliques, celles de son amour spirituel, il la porta sur la terre dans une maison, dans un sein. 2.103        

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Le "que l'âme de Marie soit faite sans faute" c'est un prodige du Créateur. C'est à Lui donc qu'en va la louange. Mais le "qu'il soit fait de moi selon ta parole" c'est un prodige de ma Mère. 4.152    

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif Oui, ô Mère, Dieu, l'Immense, le Sublime, le Vierge, l'Incréé, était lourd de toi et il te portait comme son très doux fardeau, se réjouissant de te sentir t'agiter en Lui, en Lui donnant les sourires dont il a fait la Création ! Toi qu'il a douloureusement enfantée pour te donner au Monde, âme très suave, née de Celui qui est Vierge pour être la "Vierge", Perfection de la Création, Lumière du Paradis, Conseil de Dieu, telle qu'en te regardant il put pardonner la Faute, car toi seule et par toi seule, tu sais aimer comme toute l'Humanité rassemblée ne sait pas aimer. 5.36          

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Balise.gif (Jean, fils de Zébédée) Or tu n’as jamais eu de tache d’aucun péché sur ton âme. Même le grand péché commun à tous, héritage d’Adam pour tous les humains ne t’a pas frappé, car Dieu t’en a préservée par un privilège singulier, unique, puisque depuis toujours tu étais destinée à devenir l’Arche du Verbe. 10.27

Dans les autres ouvrages de Maria Valtorta. 
Haut de page           

Cahiers de 1943
Voir le sommaire
.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 23 juin : L’on croit généralement que ma Mère n’a souffert que moralement. C’est faux. La Mère des mortels a connu tout genre de souffrance. Non parce qu’elle l’avait mérité, elle était immaculée et elle ne portait pas en elle l’hérédité douloureuse d’Adam, mais parce que, étant corédemptrice et Mère de tout le genre humain, elle devait consommer le sacrifice jusqu’au fond et sous toutes ses formes. C’est pourquoi elle subit, en tant que femme, les inévitables souffrances de la femme qui conçoit un enfant : elle souffrit les fatigues de la chair alourdie par mon poids, elle souffrit en me donnant le jour, …         

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 27 juin : Tandis que Marie, vous pouvez tous la regarder. Non pas parce qu’elle est semblable à vous. Oh ! Non ! Sa pureté est si haute que moi, son Fils, la traite avec vénération. Sa perfection est telle que le Paradis tout entier s’incline devant son trône sur lequel descendent l’éternel sourire et l’éternelle splendeur de Notre Trinité. Mais cette splendeur, qui l’imprègne et la divinise plus que toute autre créature, est tamisée par la blancheur éclatante des voiles de sa chair immaculée, de sorte qu’elle rayonne comme une étoile, recueillant toute la lumière de Dieu et la diffusant telle une douce luminosité sur tous les êtres.     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 4 juillet : L’Eucharistie est mon Sang et mon Corps. Mais avez-vous déjà songé que ce Sang et ce Corps ont été formés avec le sang et le lait de Marie ? Celle-ci, la très Pure qui accueillit le Ciel dans son sein, habillant de ses chairs de blancheur immaculée le Verbe du Père après les noces divines avec l’Esprit Saint, ne s’est pas limitée à engendrer le Sauveur. Elle l’a nourri de son lait. Il s’ensuit que vous, humains qui vous nourrissez de moi, sucez le lait de Marie qui est devenu sang en moi.      

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 6 juillet : Quand le temps cessera d’exister, alors Marie cessera de souffrir, car le nombre des bienheureux sera complet. Elle aura engendré, avec d’inénarrables douleurs, le corps qui ne meurt pas, dont son Premier-né est la tête. Si vous considérez cela, vous comprendrez sans doute que la douleur de Marie fut la douleur suprême. Vous comprendrez que, grande dans sa Conception immaculée, grande dans sa glorieuse Assomption, Marie fut très grande dans le cycle de ma passion.    

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 1 septembre : La sainteté ne supprime pas la douleur. Marie dans sa sainteté immaculée souffrit cruellement à la mort de ses parents qu’elle ne put consoler de ses baisers. Tu vois comme tu lui ressembles ?    

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 5 septembre : J’ai dit : "Marie trouva en cela la principale force pour se rendre intouchable". N’allez pas comprendre les choses de travers. Marie, la très humble, n’osait pas le moins du monde se penser la créature parfaite. Elle ignorait son destin et sa nature immaculée. Elle connut le mystère aux paroles de Gabriel et dans l’étreinte nuptiale avec l’Esprit Éternel. Mais, durant sa jeunesse, période pleine de pièges, elle trouva la force, je le répète, dans l’union avec Dieu. Elle voulut la trouver à tout prix car elle aurait préféré mourir cent fois plutôt que de sortir un seul instant du halo de Dieu. 

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 7 septembre : Le cœur de ma Mère connut la morsure des épées de la douleur du moment où la Lumière, quittant le centre du Feu Unique et Trin, pénétra en elle, amorçant l’Incarnation de Dieu et la Rédemption de l’humanité; et cette morsure s’accrut, d’heure en heure, pendant la sainte gestation au cours de laquelle le sang divin s’élaborait d’une source de sang humain, le cœur du Fils battait au rythme du cœur de la Maman, la chair éternelle se formait avec la chair immaculée de la vierge.  

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 12 septembre : Il fut accordé à ma Mère sainte et bénie d’être porteuse du Verbe, non pas tant à cause de sa nature immaculée que de son humilité super-parfaite. Tous les actes d’humilité humaine ne s’élèvent pas au trésor d’humilité de la Très Humble qui est toujours restée telle, même, vous comprenez, lorsqu’elle apprit qu’elle était destinée à être la plus haute de toutes les créatures. Marie a consolé les Trois divines Personnes, blessées par l’orgueil de Lucifer et du premier Couple, de son humilité, surpassée seulement par celle du Verbe.    

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 15 septembre : C’est une opinion très répandue parmi les chrétiens, et chrétiens catholiques, que ma Mère n’a jamais souffert comme les mortels souffrent en général. Ils croient que la douleur lui vint, mais que, étant donné sa nature immaculée, elle put la supporter aisément parce que la Grâce l’atténuait. Bref, ils croient qu’elle eut le choc de la douleur, mais qu’elle ne put pénétrer en elle, car sa nature immaculée et la Grâce, comme une cuirasse impénétrable, la protégeaient. Mais c’est une grave erreur.           

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 18 septembre : Marie qui venait donc après moi dans sa capacité d’aimer, a adhéré à la volonté de Dieu jusqu’au sacrifice de sa vocation, qui était de se consacrer uniquement à la contemplation de Dieu, et de son cœur que Dieu lui demanda pour le broyer. La divine maternité de Marie est la preuve vivante de son adhésion à la volonté de Dieu. Moi, le Fils qui n’a pas enlevé à la Mère sa blancheur immaculée de lys inviolé, je suis le témoignage de l’acquiescement de Marie aux volontés de Dieu. Elle a défié l’opinion du monde, le jugement de son époux, en plus que d’avoir embrassé son échafaud de Mère du Rédempteur, sans hésiter.     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 15 octobre : C’est l’esprit de Marie, qui affleure des voiles de sa chair immaculée, que vous ne pouvez décrire, ô enfants de Marie et mes frères et sœurs. Sanctifiez-vous pour voir Marie. Même à supposer qu’au Paradis vous n’ayez qu’elle à voir, vous seriez déjà bienheureux. Car Paradis signifie lieu où l’on jouit de la vue de Dieu, et celui qui voit Marie voit déjà Dieu. Elle est le miroir sans tache de la Divinité.     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 25 novembre : Lorsque vous célébrez le jour de l’immaculée Conception de Marie, suave fruit de notre amour et porteuse du Fruit d’amour infini que je suis, consacré à votre salut, ayez à l’esprit, non seulement Marie, conçue naguère, mais son origine, trois fois sainte parce que nos trois amours concoururent à la créer ; et sa dignité spéciale d’initiatrice du pardon de l’Éternel à l’être humain.     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 26 novembre : Il n’y a pas un mois de l’année qui n’ait, telle une pierre précieuse dans le chaton de ses jours, une fête de Marie. Mais décembre est le mois Marial par excellence parce qu’il contemple les deux plus hautes gloires de Marie : l’immaculée Conception et la Maternité divine et virginale. Je veux t’ouvrir des trouées de réflexion sur cette maternité. 

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 8 décembre : Au don suprême de la Conception sans tache devait correspondre de ma part celui d’être la Mère du Rédempteur, c’est-à-dire Femme de Douleur. Et le tourment du Golgotha est la couronne posée sur la gloire de ma Conception immaculée.           

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 18 décembre : L’éternel Paraclet était déjà mon Epoux depuis trente-quatre ans et son Feu m’avait tellement possédée et pénétrée qu’il avait fait de ma blancheur immaculée un corps de Mère. Même après les noces divines, il m’avait laissée remplie de lui, et il ne pouvait ajouter perfection à la perfection puisque Dieu ne peut s’accroître lui-même, étant très parfait et insurpassable dans sa mesure, et s’étant donné à moi sans limites, afin de faire de ma chair de femme quelque chose de si saint qu’elle pourrait servir d’habitacle au Divin qui allait descendre et s’incarner en moi.     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 29 décembre : Aussitôt que j’ai commencé par les invocations de Fatima : "Jésus, c’est pour ton amour, pour la conversion des pécheurs, pour le saint Père et pour réparer les injures faites au cœur immaculée de Marie. Jésus, pardonnez-nous nos fautes, préservez-nous du feu de l’enfer, amenez au Ciel toutes les âmes et surtout celles qui ont le plus besoin de votre miséricorde", j’ai vu les deux se regarder, étincelant d’amour réciproque. Etincelant est le mot juste et exprime à peine la splendeur des deux visages.

Cahiers de 1944
Voir le sommaire
.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 18 janvier : C’est pour ma gloire et ma joie que le Père a tout créé et, tel un aimant divin, j’attire à moi toutes les choses créées qui me reconnaissent comme celui pour lequel elles vivent. Premier dans la vie, je suis également celui qui ressuscita le premier de la mort, à l’aube du troisième jour, quand la corruption de ma chair n’avait pas encore commencé, puisqu’il n’aurait pas convenu que ma nature connaisse la putréfaction. Ma chair était divine par mon Père et immaculée par ma Mère.           

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 4 février : Vision de l’apparition de Lourdes : Je suis l’Immaculée conception.  

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 12 au 15 mars : Dis ceci à ceux qui nient que Marie ait pu souffrir dans son âme, dans son esprit et dans sa chair aux heures expiatoires de la Passion […] comment n’aurais-je pas pu associer à ces souffrances et y faire participer, pour que la valeur de la souffrance du Fils de Dieu s’augmente de la valeur de celle qui est pleine de grâce, ma Mère, Marie la Sainte, Marie la Charité, elle qui est inférieure seulement à Dieu, elle qui m’aimait à la perfection en tant que Maman, puisque, étant immaculée, elle possédait la perfection de sentiment, et en tant que croyante puisque, dans sa sainteté, elle m’a aimé comme personne ?          

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 3 août : Je me suis réfugié sur son sein qui semble être celui d’une jeune fille svelte, et je suis restée là à lui caresser les mains, ces mains si belles et menues, délicates et parfumées comme des fleurs, de son parfum d’Immaculée. Cela n’a rien d’une fragrance humaine. Ce doit être l’odeur du ciel.    

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 19 août : Pleurer n’est pas un péché. C’est le tribut payé à notre condition. Je dis bien “notre “, car ton Dieu a été homme et a pleuré, tout comme Marie, qui était exempte de toute misères de par son immaculée conception, a pleuré: en tant que corédemptrice, elle devait vivre la Souffrance, qu’elle n’aurait pourtant pas dû connaître. L’Homme et la Femme ont pleuré. Tu peux bien pleurer toi aussi, qui es certes une âme étroitement unie à Dieu, mais non pas divine ni immaculée.

Cahiers de 1945 à 1950
Voir le sommaire
.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 2 juin 1946 : La mesure de l’infinie bonté de Dieu, de sa puissance, de son pardon commencent réellement avec la formation de l’Immaculée dans le sein d’Anne. C’est dans le premier battement du cœur embryonnaire de Marie, la fille de Joachim et d’Anne, que la Bonne Nouvelle trouve son premier frémissement. Quant à vous, servîtes de Marie, vous devriez plus que tout autre comprendre et croire fermement que la connaissance de Marie prépare à la connaissance du Christ.     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 18 avril 1947 : Ç’aurait été un aller et retour de l’Amour à l’homme, comme une vague divine de l’océan de Dieu sur la plage qui l’invoque et se tend vers lui pour en être baignée et recouverte en un baiser continuel, une nouvelle virginisation toujours plus élevée de l’âme déjà vierge; celle-ci serait devenue toujours plus vierge, d’une blancheur qui n’est plus couleur mais feu, la même blancheur incandescente et virginale que Marie Immaculée, ce Miroir de Dieu qui resplendit en elle et se réfléchit parfaitement à l’extérieur. Voilà, quelle aurait été votre communion si vous étiez demeurés purs comme l’Eternel vous avait créés.       

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 8 mai 1947 : J’ai compris pourquoi Notre-Dame de Fatima m’attire tant, plus encore que celle de Lourdes que, pourtant, j’aime beaucoup : parce qu’elle est plus à nous, plus Maman. Celle de Lourdes regarde le ciel... on dirait qu’elle désire y retourner, se perdre en Dieu: elle est l’Immaculée Conception, la Femme du ciel. Celle de Fatima nous regarde, nous, elle regarde la pauvre terre où elle était femme comme toute autre créature et dont elle connaît les tristesses et les besoins, cette pauvre terre qui a un tel besoin d’elle, et elle est toute pitié pour nous: elle est notre Mère.          

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 16 mai 1947 : C’est de ce cœur (celui de Marie) que proviennent les gouttes qui ont formé le Cœur du Verbe incarné. De cette blancheur devait provenir le sang nécessaire à la formation de l’embryon humain du Fils de Dieu, un sang très pur d’une source très pure. Cette pureté jaillit d’une source immaculée pour entourer de pureté l’âme créée pour le Verbe conçu par l’Amour avec la Pureté.         

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif 28 décembre 1947 : Marie a comblé d’elle-même ce mois de décembre en restant toujours présente, elle seule à partir du 8, toute belle, Lys du Paradis, sous sa forme d’Immaculée, Lumière indescriptible qui est chair et a la beauté immatérielle... non, pas immatérielle, parce qu’elle a un vrai corps... je dirais qu’elle a la beauté idéale, transfigurée, des corps glorifiés; elle descend aujourd’hui, en ce jour des saints Innocents, de sa niche de lumière (la lumière qui émane de son corps bienheureux) et devient Marie de Nazareth.         

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Mars 1949 : Ai-je donc manqué de charité envers ma Mère en pratiquant cette justice héroïque qui consistait à faire toute la volonté de mon Père ? Non, en vérité. Au contraire, en agissant ainsi j'ai fait de l'Immaculée la Corédemptrice. Je lui ai ceint la tête de cette seconde couronne glorieuse qu'elle n'aurait pas eue sans cela. Elle ne l'a d'ailleurs pas refusée, bien que ce soit une couronne de souffrance démesurée.        

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF 3 juin 1949 : Je m’offre et j’offre (c’est Marie qui parle). J’implore le Père, et la miséricorde du Père. Je réconforte les fidèles par mes grâces. Je recueille leurs prières et leurs réparations. Je les offre pour consoler l’Amour de mon cœur. Et pour leur donner une puissance accrue, je m’offre avec vous, moi qui suis Mère victime de l’humanité et pour elle. Maria, salue-moi comme ceci: "Ave, Maria, Mère victime pour les péchés des hommes, prie pour nous.″ Voici mon nouveau titre: Marie immaculée, victime transpercée par les péchés du monde.″         

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Apocalypse, chapitre 1 : Elle est fille première-née par élection du Père qui l’a possédée, son Arche sainte, depuis que sa Pensée l’a pensée et a établi que ce serait par elle que la Grâce viendrait restaurer la grâce chez les hommes, et aussi depuis que, après l’avoir créée pleine de grâce, il ne cessa de reposer en elle, avant, durant et après sa maternité. Elle fut vraiment pleine de grâce puisque immaculée, toujours pleine de grâce, rendue féconde par la grâce; c’est en elle et par elle que la Grâce incarnée et infinie prit chair et sang d’homme, et se forma dans son sein virginal, par son sang, par son œuvre exclusivement et par l’opération de l’Esprit Saint. 

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Apocalypse, chapitre 4 : Car cette œuvre d’amour infini a débuté par la conception immaculée de Marie, par la plénitude de la grâce qui lui a été accordée, par la continuelle communion de Marie à son Seigneur qui, après l’avoir créée, en Père, avec une perfection unique par rapport à tous les corps nés d’un homme et d’une femme, comme sa fille bien-aimée, la combla ensuite de sa lumière: le Verbe. Celui-ci s’était révélé à elle par des leçons divines et intimes qui lui permirent de devenir le siège de la Sagesse dès ses plus tendres années, tandis que l’Esprit Saint, dans son amour éternel des purs, déversait en elle les feux de sa charité parfaite et, faisant d’elle un autel et une arche plus sainte et bien-aimée que ceux du Temple, trouvait en elle son repos et y rayonnait de tout l’éclat de sa gloire.

Livre d’Azarias
Voir le sommaire
.

 


Messe de l’Immaculée conception.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Dimanche de Pentecôte : Regarde ! Médite ! Celui qui avait présidé à toutes les actions du Créateur, et donc aussi à la pensée de créer l'Immaculée, la future Mère du Rédempteur, le voici qui descend à présent pour l'épouser, et il la trouve plus belle que le paradis lui-même parce que belle de justice par sa propre volonté, en plus de l'être par la volonté du Seigneur du paradis !        

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Nativité de la très Sainte Vierge Marie, 13ème dimanche après la Pentecôte : Marie est l'Ève véritable, la racine et l'arbre des vivants. Le Père l'a créée, l'Amour l'a fécondée, et de sa moelle est venue la sève de grâce qui vous a donné le Fruit qui est la grâce même. Ses racines virginales et immaculées n'ont pas quitté sa terre natale, autrement dit le sein resplendissant de la sainte Trinité. Elle a toujours baigné dans l'or éclatant du paradis.   

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Fête du Christ-Roi, 20ème dimanche après la Pentecôte : Qui est l'Agneau ? C'est le Fils de Dieu et de Marie immaculée. Depuis toute éternité il tient sa vie du Père, au temps juste il a reçu son humanité de sa mère, et il est devenu Jésus Christ. Étant Jésus Christ, a-t-il cessé d'être Dieu ? Non, il n'a pas cessé de l'être, mais il est allé jusqu'à assumer la nature humaine, devenant vraiment homme pour pouvoir être le Sauveur, c'est-à-dire Yehoshua.      

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Immaculée Conception et 2ème dimanche de l'Avent : La liturgie de la messe du deuxième dimanche de l'Avent s'harmonise très bien avec la messe propre de l'Immaculée Conception, parce que c'est encore par Marie que le Sauveur vient sauver les peuples, et être l'Agneau qui est le bon pasteur et le guide des justes dans les pâturages du Seigneur.       

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Dimanche de la sainte Famille, 1er dimanche après l’Épiphanie : Voilà un Dieu qui engendre de lui-même son Fils Unique et qui fait un jour de ce Fils un homme, sans contraindre le Divin à se servir d'un désir charnel pour donner chair à l'infini! Un homme qui se forme par l'amour comme le diamant par la chaleur ignée des profondeurs! Voilà l'amour de la Divinité et l'amour de la créature immaculée qui s'unissent, et, dans la fournaise de la charité, engendrent l'Amour des amours, le Rédempteur de toute l'humanité! Et tandis que le Premier-Né se forme dans le sein inviolé de l'Immaculée, le Tout-Puissant crée pour lui, au moment juste, l'âme parfaite et sans tache qui peut descendre se fondre, au moment juste, dans la chair conçue par la volonté de l'Esprit éternel et l'obéissance d'une créature: l'Homme-Dieu se trouve dans le Tabernacle vivant digne de le recevoir jusqu'au jour de sa naissance.

Leçons sur l’épître de saint Paul aux romains
Voir le sommaire
.

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Leçon n°1 : Tel un bassin dans lequel les eaux circulent sans jamais s'écouler vers l'embouchure, ainsi Marie, eau très pure de fontaine scellée , naquit de l'ardeur incandescente de la pensée éternelle, et passa par les rives de la paix, portant avec elle pureté et paix. Elle rentra en Dieu pour y accueillir Dieu et engendrer le Fils de Dieu. Elle retourna dans les arènes sauvages pour apporter la Lumière, la Vérité et la Vie aux déserts des cœurs. Une fois sa mission accomplie, comme l'eau aspirée par le soleil, elle s'éleva à nouveau dans le sein mystique qui l'avait conçue et qui vous l'avait donnée pour qu'elle vous enfante le Salut. Là, elle est : Fontaine inviolée de pureté, unique miroir vraiment digne de la Perfection. Et cette Perfection, en regardant l'Immaculée, oublie tout ce qui est offense.   

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Leçon n°11 : Celui qui possède la parfaite crainte de Dieu depuis l'éternité, c'est le Verbe de Dieu, celui par qui et pour qui tout a été créé, y compris la merveille du Ciel et de la Terre: la Vierge Immaculée, Fille, Mère, Épouse de Dieu.     

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Leçon n°14 : Marie, c'est celle que la divine Pensée – Vouloir et Pouvoir parfaits – a conçu Immaculée et Pleine de Grâce: Fille, Épouse, Mère de Dieu depuis toute éternité. Marie, c'est celle qui a su correspondre pleinement au Vouloir divin avec sa volonté libre, aussi libre que celle de Jésus. Marie, c'est celle qui a voulu se servir de sa libre volonté pour marcher constamment à la présence de Dieu, et être parfaite. Marie elle aussi "ne pécha pas parce qu'elle ne voulut pas pécher". Seconde Ève, elle n'a pas imité la première. Elle a écrasé le Serpent. Toute perdue qu'elle était en Dieu qui trônait dans son esprit et l'embrassait avec amour, elle a été sourde, aveugle, absente à tout ce qui n'était pas Dieu et amour pour lui.           

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Leçon n°16 : La première Ève, pour avoir voulu être "comme Dieu", a perdu ce qui fait de l'homme animal un fils de Dieu. Toi, sans gourmandises d'aucune sorte, et pour avoir voulu être seulement la servante, tu as été divine. Divine par les épousailles d'amour divin et par la divine Maternité.           
Tu te sentais la plus petite et pauvre de toutes les femmes. La douleur, compagne assidue de ta vie, tu la trouvais juste. Tu trouvais juste de subir les fatigues, les souffrances et la mort, conséquences du Péché. Ô Vierge belle, humble, chaste, patiente, obéissante, aimante, Ève nouvelle, Immaculée par vouloir de Dieu, Immaculée par ta fidèle adhésion à la Grâce, voici ce que Dieu a décrété pour toi: "Tu ne mourras pas. Celle qui a donné la Vie à la Terre ne peut pas mourir". Voici ce que Dieu te donne pour avoir donné le Fruit de ton sein, pour l'avoir donné afin qu'il soit cueilli, pris, mangé, pressé, et devienne Pain, Vin, Sang, et Rédempteur; tes yeux s'ouvriront, et tu seras comme Dieu connaissant le Bien et le Mal: le Bien, pour aimer et enseigner à aimer, ô aimable Maîtresse; le Mal, pour employer tes armes contre lui.   

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Leçon n°20 : Cet amour puissant, qui malgré sa force n'outrepasse jamais les bornes du juste respect que la créature doit avoir toujours pour son Créateur, est une fleur de la perfection que Dieu aime avec prédilection. On ne l'a plus trouvée ailleurs qu'en Jésus et Marie. Le Fils de l'Homme et l'Immaculée ont été le nouvel Adam et la nouvelle Ève. Ils ont réparé l'offense du premier Couple et consolé Dieu le Père. Ils ont fait un usage parfait de tous les dons reçus de Dieu. Jamais le fait de se sentir les préférés de toutes les créatures ne les a poussés à la prévarication de l'orgueil.    

  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF   I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Leçon n°23 : Laissez que je célèbre ici cette vérité sur l'Immaculée, qui a été et qui est toujours à moi (c’est l’Esprit saint qui parle). Grâce à notre amour conjoint, elle a donné au monde le Verbe qui s'est fait Chair: l'Emmanuel. Par l'infidélité de la femme, le genre humain a connu le péché, la douleur, la mort. Par la fidélité de la Femme, le genre humain a pu renaître à la Grâce, et donc au pardon, à la joie pure, à la Vie. Par la concupiscence, est venue la mort, toutes les morts. Par la pureté d'une triple virginité de corps, de pensée, d'esprit est venue la Vie, la vraie Vie, chez les justes ressuscités à la vie éternelle…

Dans les textes fondamentaux chrétiens.      
Haut de page.          

Dans la Bible
Haut de page

Indication des sources à venir.

 

Dans le catéchisme de l'Église catholique
Haut de page

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Au long des siècles l’Église a pris conscience que Marie, "comblée de grâce" par Dieu, avait été rachetée dès sa conception. C’est ce que confesse le dogme de l’Immaculée Conception, proclamé en 1854 par le pape Pie IX. (490 et suivants) -  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF La fête instituée de l'Immaculée conception (2177)

 

Dans d'autres sources.        
Haut de page           

 

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Constitution apostolique "Ineffabilis Deus" du 8 décembre 1854, proclamant le Dogme de l'Immaculée Conception.   


 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF  I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\Puce.gif Constitution apostolique "Lumen Gentium" sur le site du Vatican – Aller au chapitre huitième.


La Vierge des Derniers Temps.       
Mgr Laurentin et F. M. Debroise mettent en parallèle la prophétie de Grignion de Montfort et Maria Valtorta qui l’actualise avec d’autres mystiques contemporains.

 

 

Retour à l'index des thématiques.
Fiche mise à jour le
19/12/2017.

 



[1] Constitution apostolique Ineffabilis Deus du Bienheureux Pape Pie IX pour la définition et la proclamation du dogme de l’Immaculée Conception le 8 décembre 1854.

[2] «Per gratiam, ab omni integra labe peccati». Commentaires du Psaume 118 (Hébreu 119), 22-30.

[3] CEC § 2514 et 2515.

[4] Cf. Galates 5, 16. 17. 24 ; Éphésiens 2, 3.

[5] Genèse 3, 11.

[6] Cf. 1 Jean 2,16.

[7] Constitution Solicitudo omnium Ecclesiarum du 8 décembre 1661 (Cf. Denzinger-schönmetzer, § 2015-2017).

[8] Comme Marie qui avait porté, dans sa jeunesse, la promesse ou le vœu de ne point engendrer par connaissance de l’homme : connaissance au sens fort, sexuel du mot, en quoi elle rejoint le Christ et coïncide avec Lui.

[9] Traité de la vraie dévotion à la Sainte Vierge, § 49.

[10] Ibid, § 35.

[11] Leçons sur l’épître de saint Paul aux romains, Leçon n° 17.