Maria Valtorta en 1943

Maria Valtorta
sa vie, son œuvre

Se repérer

Consulter la Bible en ligne

Aller sur le forum

Qui sommes-nous

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroAccueil.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroOeuvre.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroValtorta.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroThemes.gif I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroBoutique.gif

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroductionGaucheT.gif

Accueil >> Plan du Site >> Sommaire du dossier Maria Valtorta

Traduction automatique de cette fiche :
 -  -  -

Ils parlent de Maria Valtorta

 

VOIR AUSSI

Qui est Marie d'Agréda ?

Qui est Anne-Catherine Emmerich ?

Les passages de l'œuvre qui parlent de Maria Valtorta

Dictée de Jésus : la place qu'on doit accorder aux œuvres de voyantes et leur mission de porte-parole


Navigation dans le dossier

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Qui est Maria Valtorta

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF L’œuvre de Maria Valtorta

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Historique de sa publication

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Le décret de mise à l'Index

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Le décret officiel d'abolition de l'Index

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF L'imprimatur conditionnel

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF L'Église et les révélations privées

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Les éléments de discernement

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Maria Valtorta et les autres voyantes

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Ils parlent de Maria Valtorta

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF Les fausses "erreurs théologiques"

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\BouleBleue.GIF "Critique de l'œuvre de Maria Valtorta"

 Pie XII et Maria ValtortaSS. le Pape Pie XII (1876-1958)
Pontificat du 2 mars 1939 au 9.10.1958
Haut de page

Le 26 février 1948 le Pape Pie XII, qui avait reçu le manuscrit de Maria Valtorta des mains de son confesseur le P. Agostino Bea (futur Cardinal), accorde une audience spéciale au Père Migliorini, confesseur de Maria Valtorta, à son confrère Berti (un professeur de théologie dogmatique) et à leur supérieur, le Père Andrea M. Cecchin, o.s.m. (Servites de Marie). Son jugement était favorable. Aussi conseilla-t-il de publier l’œuvre sans rien enlever, pas même les déclarations explicites de rapporter des "visions" et des "dictées"; mais en même temps il n’approuva pas le texte d’une préface qui parlait d’un phénomène surnaturel. Selon le conseil du pape, toute interprétation devait être laissée au lecteur : "Publiez l’œuvre telle quelle. Il n’y a pas lieu de donner une opinion quant à son origine, qu’elle soit extraordinaire ou non. Ceux qui liront comprendront".
Ultérieurement, le Souverain Pontife a dû faire face à de très fortes pressions si on en croit la
dictée très ferme que lui adresse Dieu le Père au moyen de Maria Valtorta. Il lui révèle à cette occasion, la dimension eschatologique de « L’Évangile tel qu’il m’a été révélé ».       

Sources : Les termes ont été confirmés, y compris sous serment, par les témoins oculaires. Ces témoignages de l'imprimatur papal sont conservés par les Servites de Marie dans la Basilique de Santa Annunziata à Florence où est enterrée Maria Valtorta.

 

 Paul VI et Maria ValtortaSS. le Pape Paul VI (1897-1978)
Pontificat du 21.06.1963 au 6.08.1978
Haut de page

Le 17 janvier 1974, la Secrétairerie du Pape (la plus haute instance du Vatican), transmets au P. Roschini (voir ci-dessous) les félicitations du Saint-Père pour son ouvrage ouvertement favorable à Maria Valtorta : "Vous avez bien voulu faire parvenir au Souverain Pontife un exemplaire de votre dernier ouvrage : "La Vierge Marie dans les écrits de Maria Valtorta". Appréciant votre piété et votre zèle et le précieux résultat, le Saint-Père vous remercie chaleureusement pour votre nouveau témoignage de pieux hommage et exprime l'espoir que vos efforts recueillent des fruits spirituels abondants."
Précédemment, Mgr Pasquale Macchi, le secrétaire particulier du Pape avait confirmé, en 1963, au cours d'un long entretien au P. Berti que l'œuvre de Maria Valtorta n'était effectivement pas à l'Index (qui n'était pourtant pas aboli) et avait mentionné que le Pape alors archevêque de Milan, avait lu l'un des quatre tomes de l'œuvre de Maria Valtorta et avait donné l'œuvre complète au grand séminaire.
Entretien confirmé sous serment par le P. Berti et propos rapportés par lui.  

Sources : Déclaration sous serment du P. BertiFac-similé de la lettre de la Secrétairerie d'État.

 

 Jean-Paul II et Maria ValtortaSS. le Pape Jean-Paul II (1920-2005)
Pontificat du 13.10.1978 au 2.04.2005
Haut de page

Le Pape Jean-Paul II ne s'est pas prononcé sur le cas de Maria Valtorta. Seul le Cardinal Ratzinger, Préfet pour la congrégation de la Foi a déclaré, dans une lettre à l'archevêque de Gênes, qu'il n'était pas personnellement favorable à la diffusion de l'œuvre à cause de son possible impact auprès des gens "les plus naïfs". Il laissait toutefois le Cardinal Siri libre de répondre, de la manière qui lui convenait, à la demande d'un prêtre de son diocèse. 
Plus tard, ce même Cardinal
a fait demander à l'éditeur, par l'intermédiaire de la Conférence des évêques d'Italie, de bien préciser, dans les futures éditions, que l'œuvre de Maria Valtorta devait être considérée comme une œuvre personnelle. Cet imprimatur conditionnel est conforme à la tradition de l’Église qui sépare nettement la Révélation publique des révélations privées pour lesquelles elle n’a que des « certitudes humaines et non divines ».   
Le Pape Jean-Paul a canonisé le
Padre Pio et béatifié Mère Teresa, tous les deux lecteurs de Maria Valtorta, tous les deux en ayant recommandés la lecture.        
Selon le cardinal Stanislas Dziwiz, secrétaire de Jean-Paul II, le Pape était personellement lecteur de Maria Valtorta. Il témoigne avoir souvent vu un des volumes de L’Évangile tel qu’il m’a été révélé sur sa table de chevet*.          

(*) Mgr Johanan-Mariam de Cazenave, Préface de L’Énigme Valtorta, Jean-François Lavère, éditions RSI 2012, page 16.

 

SS. le Pape Benoît XVI
Pontificat 19.04.2005 – 28.02.2013
Haut de page

On ne connaît officiellement que ses positions sur Maria Valtorta en tant que Préfet de la Congrégation pour la foi. Cette position est rapportée dans la notice ci-dessus, consacrée à Jean-Paul II. Il y montre son souci de bien séparer l’unique Révélation publique des révélations privées, surtout sur un sujet tel que l’Évangile.     
Cependant les cérémonies du cinquantième anniversaire de la mort de Maria Valtorta (15 octobre 2011) se sont déroulées sous la présidence de Mgr Pier Giacomo De Nicolò, archevêque titulaire de Martana et ancien nonce apostolique. La commémoration a eu lieu à la
Santissima Annunziata de Florence où Maria Valtorta est enterrée.    
D’autre part, dans la dernière année de son pontificat, Benoît XVI a béatifié coup sur coup, deux défenseurs affichés de Maria Valtorta : Le 21 avril 2012, au Mexique, Mère Maria Arias Espinosa (Inès Thérèse), (1904 –1981), fondatrice des Missionnaires clarisses du Très saint Sacrement. Elle avait demandé qu'un exemplaire de l'Évangile tel qu'il m'a été révélé figure dans chacune des maisons qu'elle avait fondé, puis le 29 septembre 2012, le
Père Gabriele Allegra, bibliste traducteur de la Bible en chinois, ouvertement favorable à Maria Valtorta dont il confirmait l’inspiration divine.

 

 Mgr Carinci et Maria Valtorta Mgr Alfonso Carinci (1862-1963)
Secrétaire de la Congrégation pour les Rites sacrés (actuellement pour la cause des saints)
Haut de page

Il écrit, en 1946 : "À en juger d'après le bien que l'on éprouve en lisant la vie de Jésus de Maria Valtorta, à mon humble avis, cette œuvre, une foi publiée, pourrait porter beaucoup d'âmes au Seigneur: des pêcheurs à la conversion et des bons à une vie plus fervente et plus active. Tandis que la presse immorale envahit le monde et que les films corrompent les gens, il me vient tout à fait spontanément le désir de remercier le Seigneur de nous avoir donné par l'intermédiaire de cette femme qui a tant souffert, qui est clouée au lit, une œuvre littérairement sublime, doctrinalement et spirituellement si élevée, accessible et profonde, attirante à la lecture et capable d'être reproduite dans des représentations cinématographiques et de théâtre sacré. J'ai communiqué ma pensé qui est aussi celle de théologiens et d'exégètes de grande valeur tel que le révérant Père Béa (il n'était pas encore Cardinal à ce moment), tel que Monseigneur Lattanzi, professeur de théologie fondamentale au Latran, mais cela étant, je suis naturellement prêt à me corriger dans le cas où le Saint Père jugerait autrement."        
Il a confirmé par écrit les propos du Pape Pie XII en 1948, encourageant la publication de l'œuvre de Maria Valtorta. Le Saint-Office n'ignorait pas ces soutiens et l'avis du Pape, mais il est passé outre. L'Osservatore Romano écrit en effet (6/01/1960) : "malgré les personnalités illustres (dont l'incontestable bonne foi a été surprise) qui ont apporté leur appui à la publication, le Saint-Office a cru nécessaire de la mettre dans l'Index des Livres prohibés".           

Témoignage extrait de "Pro e Contro Maria Valtorta" (page 41) – CEV – ISBN 88-7987-130-7. Voir aussi, chez le même éditeur "Lettere a Mons. Carinci" (Lettres de Maria Valtorta à Mgr Carinci) – ISBN 978-88-7987-140

 

 Mgr Gagnon et Maria ValtortaMgr Édouard Gagnon (p.s.s.) (1918-2007)
président du conseil pontifical pour la Famille jusqu’en 1990
Haut de page

Le Cardinal Édouard Gagnon a estimé tout à fait conforme aux exigences du droit canonique "le genre d'imprimatur accordé par le Saint-Père en 1948 devant témoins".      
Ce Cardinal était réputé comme spécialiste de la censure, thème pour lequel il avait écrit un ouvrage de référence en 1945 : "La censure des livres" éditions Fides, Montréal, 1945 - 222 pages.

 

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Bea.gifCardinal Augustin Bea (s.j.) (1881-1968)
Directeur de l'Institut Biblique Pontifical et confesseur de Pie XII
Haut de page

Le futur Cardinal Bea, écrit en 1952 : "J'ai lu plusieurs fascicules de l'ouvrage écrit par Maria Valtorta, en m'attachant plus particulièrement aux domaines exégétique, historique, archéologique et topographique. Pour ce qui est de son exégèse, je n'ai pas trouvé d'erreurs importantes dans les fascicules que j'ai examinés. En outre, j'ai été très impressionné par le fait que ses descriptions archéologiques et topographiques sont faites avec une exactitude remarquable. En ce qui concerne certains éléments exprimés moins précisément, l'auteur, interrogé par moi par le biais d'un intermédiaire, a donné des explications satisfaisantes. Ici et là, certaines scènes m'ont semblé décrites de façon trop diffuse, même avec beaucoup de couleurs vives. Mais de façon générale, la lecture de l'œuvre est non seulement intéressante et agréable, mais vraiment édifiante. Et, pour les personnes moins bien informées sur les mystères de la vie de Jésus, instructive."      
À la suite de Mgr Carinci, le Père Bea a témoigné par écrit de son soutien à l'œuvre de Maria Valtorta : il était membre du Saint-Office. Il a été rejoint par les témoignages de théologiens et biblistes, tels
Mgr Ugo Lattanzi, doyen de la Faculté de théologie de Latran, le Père Roschini (voir ci-dessous), ou le Père Corrado Berti, professeur de Dogmatique et de théologie sacramentelle.       

Témoignage extrait de "Pro e Contro Maria Valtorta" – CEV – ISBN 88-7987-130-7.

 

 Mère Teresa et Maria ValtortaMère Teresa (1910-1997)
Béatifiée par Jean-Paul II
Haut de page

Selon ce que rapporte le Père Leo Maasburg, responsable national des missions à Vienne en Autriche et confesseur occasionnel de Mère Teresa pendant 4 ans, elle se déplaçait toujours avec trois livres : La Bible son Bréviaire et un troisième livre. À la question du P. Leo, elle lui dit qu'il s'agissait d'un livre de Maria Valtorta. À sa demande sur le contenu, elle lui dit et répéta simplement : "lisez-le".           
Interrogé récemment par "Chrétiens Magazine" sur l'avis de Mère Teresa sur l'œuvre de Maria Valtorta, le P. Leo Maasburg confirme simplement : "Pour ce qui est de l'attitude de Mère Teresa à propos de Valtorta, je me souviens clairement de sa réaction positive sans me rappeler plus de détails".       

Extrait de "Chrétiens Magazine" n° 218 du 15/03/2009, page 5

 

 Padre Pio et Maria ValtortaPadre Pio de Pietrelcina (1887-1968)
Canonisé par Jean-Paul II
Haut de page

À Elisa Lucchi, une pénitente, qui lui demande, un an avant sa mort, conseil pour la lecture de "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé", Padre Pio répond : "Non seulement je vous permets de le lire, mais je vous le recommande"     
Les parcours de Maria Valtorta et Padre Pio étaient si proches qu'un livre a été consacré à leur proximité. Padre Pio avait été aussi condamné par le Saint-Office (en 1933) et réprimandé par le Cardinal Ottaviani, Préfet de cette Congrégation, en 1961. 

Sources : "Chrétiens Magazine", numéro spécial de mars 2009 - "Padre Pio et Maria Valtorta" - Emilio Pisani – 2000 - Éditions Centro Editoriale Valtortiano - ISBN 8879870734 - Bollettino Valtortiano n° 39 Janvier – juin 1989

Pour mieux connaître le Padre Pio, voir le dossier de "Chrétiens Magazine"

 

 Père G. M. Roschini et Maria ValtortaP. Gabriel M. Roschini (o.s.m.) (1900-1977)
Fondateur de l’Université pontificale de théologie "Marianum" et Conseiller au Saint-Siège
Haut de page

Ce philosophe, théologien, hagiographe, mariologue [1] auteur de 130 ouvrages, écrit dans la préface de son livre "La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta" : "Qui veut connaître la Sainte Vierge en parfaite harmonie avec le Concile Vatican II, les Saintes Écritures et la Tradition de l'Église, se doit de puiser à la mariologie valtortienne […] car La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta est le plus important de mes livres... la mariologie qui se dégage des écrits publiés et inédits de Maria Valtorta a été pour moi une vraie découverte. Aucun autre écrit marial, pas même la somme de tous ceux que j'ai lus et étudiés, n'avait été en mesure de me donner sur Marie, chef-d'œuvre de Dieu, une idée aussi claire, aussi vive, aussi complète, aussi lumineuse et aussi fascinante, à la fois simple et sublime, que les écrits de Maria Valtorta".      
Dans cet ouvrage, il classe Maria Valtorta dans
"les dix-huit principales mystiques (mariales) des temps anciens et modernes"       

"La Vierge Marie dans l'œuvre de Maria Valtorta" - 1973 - Éditions M. Kolbe et edizioni Pisani - ISBN 2920285017. Ce livre a fait l'objet d'une lettre de félicitation de la Secrétairerie d'État - la plus haute instance du Vatican - qui mentionne explicitement le soutien du Pape Paul VI.

 

 René Laurentin et Maria ValtortaMgr René Laurentin (né en 1917)
Théologien, exégète, historien, ancien conseiller de Vatican II
Haut de page

Mgr René Laurentin est l'auteur de 160 ouvrages notamment sur la mariologie mais aussi les apparitions mariales dans le monde, domaine dans lequel il s'est spécialisé. Il écrit à propos d'une étude à paraître sur les "vies révélées de Marie" (et de Jésus) :
"Maria Valtorta émerge et se recommande à bien des titres […] Sa vie de longue souffrance, vécue dans un abandon total à Dieu, témoigne de sa sainteté. Elle ne s'éloigne en rien de l'Evangile, ne le contredit nulle part, n'y ajoute pas des enseignements étrangers et reste conforme à l'esprit de l'Evangile. Par ailleurs, elle est celle qui ajoute aux épisodes racontés par l'évangile bien d'autres épisodes ignorés, même s'ils s'inscrivent aisément en marge de l'évangile sans contradiction ni rupture. Cela plaide aussi en sa faveur […] Elle a recueilli les plus larges ralliements au sommet dont celui de Pie XII qui l'a protégé discrètement du Saint-Office […] Reste que le récit de Maria Valtorta n'est pas un 5
ème évangile".    

Source : René Laurentin, François-Michel Debroise : La vie de Marie d'après les révélations des mystiques Que faut-il en penser ? – 2011 Presses de la Renaissance.

 

  Gabriele Allegra et Maria ValtortaFr. Gabriele Allegra (o.f.m) (1907-1976)
Traducteur de la Bible en chinois, béatifié par Benoït XVI
Haut de page

Ce bibliste était, dès 1965, féru de Maria Valtorta sur laquelle il a écrit à Macao la première exégèse de l'œuvre de 1968 à 1970, publié en 1985 lors de l'ouverture de son procès en béatification.
Il y déclare notamment : "Produisant de bons fruits dans un nombre toujours croissant de lecteurs, je pense que "L'évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta vient de l'esprit de Jésus".

Voir l'exégèse.

 

 Medjugorje et Maria ValtortaMedjugorje
Messages de la "Gospa" (la Vierge Marie) aux voyantes
Haut de page

En 1982, sur l'instigation du Frère Franjo souvent interrogé par des lecteurs de Maria Valtorta, la voyante Marija (photo ci-contre) transmit à la Vierge cette question : "Quelqu'un qui le demande, peut-il lire ce livre ?". La réponse de la Gospa fut : "Vous pouvez le lire". Réponse en parfait écho à l'avis de Pie XII et avec la position que l'Église définira, dix ans plus tard, pour les révélations privées. 
Ces témoignages ne sont pas négligeables car plusieurs voyantes ont reçu, de la Vierge Marie même, le récit de sa vie. Ces œuvres sont encore inédites.      

 Vicka, voyante de Medjugorje, parle de Maria ValtortaVicka (photo ci-contre), une autre voyante, s'est fait plus explicite dans une interview accordée le 27 janvier 1988 à Jan Conell, un avocat américain du Pittsburgh Center for Peace.         
"Q - Il y a une révélation privée en quatre volumes par
Marie d'Agreda, appelée "La Cité Mystique de Dieu". L'Église a approuvé ce traité en quatre volumes comme une révélation privée. Savez-vous quelque chose à ce sujet?
R - Oui, bien sûr. Notre-Dame m'a dit que c'est une version authentique de sa vie.      
Q - Y a t-il d'autres livres sur ce sujet, dont Notre-Dame vous a parlé ?           
R - Oui. "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta, en dix volumes - Notre-Dame dit que "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" est la vérité.   
Q - Que nous sommes bénis de savoir cela, Vicka !   
R - Oui, Notre-Dame a dit que si une personne veut connaître Jésus, il doit lire "L'Évangile tel qu'il m'a été révélé" de Maria Valtorta. Ce livre est la vérité."  
D'autre part, à la fin des années 90, le Centro Editoriale Valtortiano a reçu des photos d'une autre voyante, Vicka, se recueillant sur la tombe de Maria Valtorta à Florence (Chapelle de Santa Annunziata).

Sources : "Eco di Maria" n° 124, déc. 1995/janvier 1996 – "Chrétiens Magazine" n° 218 – 15 mars 2009, pages 10 à 12. – Fac-similé de l'interview de Vicka, paru dans la "Queen of Peace Newsletter" sur mariavaltortawebring

SOMMAIRE DU DOSSIER

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroductionBasT.gif

Haut de page - Nous contacter
Page sous licence GNU de documentation libre souscrite par Valtortiste91

 I:\Maria Valtorta\SiteWeb\ValtortaWeb\Images\IntroductionBasDroitT.gif

 



[1] La mariologie est l'ensemble des disciplines touchant à l'étude de la Vierge Marie : sa vie, sa place, son rôle.